CS Neuvillois 6-1 DOMTAC

Après deux matchs sans victoire, les vétérans Neuvillois de redresser la barre face une équipe classée dernière de la poule.
La météo est plutôt mauvaise avec un déluge et de nombreux éclairs.
La confiance étant absente, le début de match est poussif. La possession est Neuvilloise, mais les joueurs ont du mal à trouver les intervalles vers l’avant.
Domtac pousse avec de longs ballons mais bien gérés par l’arrière garde Neuvilloise. Sur un centre de Fabrice, Greg vient percuter le gardien adverse qui tombe et se retrouve le souffle coupé de longues minutes.
Cela casse un peu le rythme mais petit à petit, les bleus et rouges jouent un peu plus haut, trouvent des relais dans le camp adverse.
Sur un ballon récupéré à hauteur du rond central, Fabrice profite des appels pour dribbler trois adversaires et aller tromper le gardien en face à face.
Ce but est libérateur et Neuville continue à pousser contrairement aux autres matchs où chaque ouverture de score se soldait par un recul et une égalisation adverse.
Les Neuvillois restent maladroits dans la surface avec plusieurs ballons mal négociés. Pourtant, sur l’un deux, Fabrice double la mise.
Le ballon circule bien, avec de jolies phases de jeu à 7-8 passes et sur l’une d’elle, Fabrice, encore lui, lance parfaitement Marco dans la profondeur pour le 3-0.
Titi Bordairon, victime d’une vilaine faute qui méritait plus qu’un jaune, doit laisser ses partenaires, remplacé par Titi Henry.
A la pause, le score est fait. Les changements de DOMTAC à la pause n’améliore pas les choses coté visiteur, au contraire. Coté Neuvillois, Franck sort remplacé par Laurent et Milouz monte d’un cran.
Sur un corner, Momo trouve Fabrice à l’entrée de la surface qui contrôle de la poitrine et trompe le gardien depuis la surface. Le match devient quasiment à sens unique
De nombreuses opportunités se présentent mais ne sont pas concrétisées sur par les locaux. Sur un coup franc indirect, Fabrice trouve la tête de Marco dans la surface qui remet sur Greg qui trompe le gardien à ras de terre avec l’aide du poteau.
Pour le dernier quart d’heure, le coach fait tourner et rentrer ses deux armes offensives avec Pat à droite et Fred Coton avant-centre. Fabrice, rassasié de but, va tout faire pour régaler son habituel gardien.
La première tentative échoue, mais la seconde est la bonne. Et Fred Coton, meilleur gardien du Val de Saône des années 60, marque le tout premier but de sa carrière.
Quelques minutes avant la fin du match, un coup franc détourné finira dans la cage neuvilloise, ne permettant pas de réaliser enfin un cleansheet, au grand dam de la ligne défensive.

Participez à la brocante du CSN

La brocante intérieure est complète